Archives de la catégorie ‘Politique française’

Le poids des mots

Publié: 26 octobre 2010 dans Politique française

Je suis toujours aussi ébahi (pour ne pas dire perplexe !!) devant le bel ensemble linguistique de notre gentille majorité qui s’occupe si bien de nous. J’en veux pour preuve les phrases chocs (et réitérées inlassablement sur les plateaux télés) produites ces derniers temps et sans doute issues des séances de « brain-storming et des conseils éclairés des pros de la comm’:

– Le « temps démocratique » est passé !! Le peuple (ce mot-la, dans la bouche d’un UMP, ça me fait rire !!), par la voix de ces représentants, s’est exprimé, et a implacablement voté une nouvelle loi qui va contre ses intérêts. Le peuple est bête, et déjà, le général, semait l’idée dans les consciences il y a de cela quelque temps. Donc, le « temps démocratique » est terminé. Soit. Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ??? On va remplir notre réservoir ?? reprendre notre métro ?? et faire comme si rien ne s’était  passé ?? Ce climat d’insurrection, que la droite redoute tant, va-t-il retomber comme un soufflet mal cuit ??

– « A Marseille, les poubelles ne sont toujours pas ramassées ». Pôôôôvres marseillais qui survivent au milieu des rats et des immondices porteurs de germes ?? Je n’ai pu m’empêcher d’éclater de rire hier soir, en écoutant la patronne du MEDEF se lamenter d’un air contrit: Vu d’ici, de Marseille, franchement, moi, ça me dérange pas plus que ça. Je peux supporter les odeurs (qui sont bien pires, en été, lorsque les poubelles sont ramassées tous les jours !!), il fait presque froid, donc, pour les odeurs, faudra repasser dans quelques temps. « Les rats ont envahit la cité », (je note le choix des mots !! c’est beau, c’est lyrique, on dirait le titre d’un bouquin !!) Bon, pas plus que ça et faut venir à Marseille, madame Parisot, des rats, il y en a toujours eu, des odeurs, aussi, c’est une ville du sud et dans une ville du sud, y a des odeurs !!! Et, je le répète, en ce moment, niveau odeurs, ça va très bien, merci. Les seuls qui râlent, en fait, ce sont les commerçants (les clients n’osent plus rentrer dans mon restaurants), les élus (ça nous fait pas d’la bonne pub) et les chefs d’entreprises (je peux plus gagner des sousous, 80 pétroliers sont toujours bloqués dans la rade, y a p’us d’essence et mes commerciaux peuvent p’us circuler)… Bref, que des gens qui voient que leurs pommes, qui s’occupent que de leurs intérêts et qui, tout d’un coup, en appellent à la démocratie, à la liberté et à la défense de leurs droits !!! On croit rêver !!!!

Donc, perso, pour moi, je le répète, les poubelles et les stations d’essence vide ça me dérange pas.

Je suis chômeur à mi-temps, formateur occasionnel, en attente de mission et du bon-vouloir d’hommes politiques qui mettent beaucoup de temps à décider si, ils peuvent donner les moyens à des structures de formations, de mettre en œuvre la loi sur l’immigration qu’ils ont eux-mêmes promulguée: « tout étranger arrivant sur le sol français avec des prétentions à y rester doit pouvoir exprimer clairement dans notre belle langue, tout son amour et son engagement dans les valeurs qui nous sont communes et qui cimentent depuis toujours la cohésion de notre pacte social ». Waouhhh !!! Liberté, mon cul !!! Je milite depuis ma plus tendre enfance pour le droit de chacun, à vivre où il l’entend, sans pour cela, avoir à s’en justifier.

Pour en revenir au titre de cet article, les innombrables débats que l’on nous inflige en ce moment, sont d’une platitude extrême. D’un côté , l’UMP et sa posture de « calmitude » face à la tempête On est dans notre bon droit démocratique, ne soyez pas agressif !!! JE suis dans l’action, moi (ben oui, t’es au gouvernement, je te le rappelle, si t’étais pas dans l’action tu ferais quoi ??) et VOUS ne proposez rien et ne faites que critiquer (ben oui, je suis dans l’opposition, si je critique pas ce avec je suis pas d’accord, je fais quoi ??). Donc, voilà, chacun est dans son bon droit, dans son rôle et le schmilblic n’avance pas. Il faut donc, commencer à penser à d’autres moyens d’actions. Mais lesquels ???

Pleins d’initiatives aux quatre coins du web, tant au Brésil, qu’ici chez nous:

Eleitor 2010, un site créé par deux collaborateurs de Global Voices, à l’occasion des élections présidentielles brésilienne afin de tracer et rapporter toutes les entraves à la démocratie, tous les abus de l’oligarchie et tous les mensonges des médias qui œuvrent, avec un bel ensemble pour soutenir la candidature démocrate (encore le poids des mots, « démocrate », au brésil et au contraire des ‘stats-unis, c’est la droite). Le dernier en date étant une dissection d’un supposé attentat subit par SERRA, le fameux candidat « démocrate ». Il aurait reçu, de la part du camp d’en face, le PT de Lula, une boule de papier sur la tête qui l’aurait amenée à l’hôpital afin d’y subir des examens. Hématomes, scanner etc relayé par les télés (toujours le poids des mots mais là, en plus, le choc des images). Il s’est avéré plus tard, que c’était un montage et cela a été prouvé.

Chez nous, je note la belle initiative de caleb irri sur son blog. King Cantona en avait déjà évoqué les grandes lignes avec son air de pas y toucher et tout le monde a déjà du en entendre parler… Révolution douce ?? Il y des choses à fouiller du côté du net et l’on s’aperçoit qu’il y des gens qui pensent comme nous. On est peut-être plus que ce que les médias veulent bien nous faire croire et sans doute différents de ce qu’ils pensent de nous. Je ne veux pas rentrer dans cette paranoïa-là (on nous cache tout, on nous ment) mais il est évident que peu-être un peu quand même. Mais il ne suffit pas de la dire… il faut le prouver, chercher les infos et les faire suivre…

Donc, NON, le combat n’est pas fini et plus ça va, plus la haine monte entre les deux camps. L’envie de se battre, pas avec des armes ni avec les poings, mais avec les mots et avec la hargne qui nous unit, afin de démonter, point par point, les sournoiseries de la droite.